Lauréat 2013 du Prix R. Barbier : Michel Cuney

Michel Cuney est actuellement directeur de recherche CNRS au Laboratoire Géoressources à Nancy. Sa carrière a commencé en 1972 par un séjour à l'Université de Göttingen dans le laboratoire du Professeur H.G.F. Winkler, où il s'est prix d'un profond intérêt scientifique pour l'étude du fractionnement des éléments au cours des processus magmatiques et métamorphiques. S'en est suivi une thèse de spécialité en 1974 sur le gisement d'uranium des Bois Noirs (Massif Central) puis un doctorat d'Etat en 1981 sur le « Comportement de U et Th au cours du métamorphisme. Rôle de l'anatexie dans la genèse des magmas riches en radioéléments ». C'est resté le fil conducteur de sa carrière qui l'a amené à devenir le grand spécialiste international du comportement de l'uranium et du thorium.

Je vais simplement rappeler quelques faits marquants de la carrière de notre lauréat. Outre qu'il affiche un nombre de publications impressionnant (plus de 200 publications dont 115A, 13 chapitres d'ouvrages), je voudrais rappeler que Michel a également été Chef du projet Echassières dans le programme Géologie Profonde de la France, qu'il s'est intéressé au stockage en profondeur des déchets radioactifs, qu'il a formé une vingtaine de doctorants et à ce titre a contribué à constituer l'ossature des compétences géologiques d'Areva depuis la fin des années 90, qu'il est depuis de nombreuses années expert de l'IAEA, a été expert auprès de l'OCDE et membre d'un prestigieux comité d'expertise issu de la National Academy of Sciences américaine. Il a été conseillé éditorial pour le Bulletin de la SGF et la Chronique de la Recherche minière ; il est actuellement Editeur associé de Mineralium Deposita et de l'American Mineralogist. Il a été élu Fellow de la Society of Economic Geology (SEG) en 2010, et il est le seul chercheur français à avoir été Thayer Lindsley Lecturer de la SEG. Il vient tout récemment d'obtenir la Newmont Gold Medal pour 2013 de la SGA, médaille qui lui sera remis prochainement à Uppsala. En somme Michel est tout à fait dans la lignée de ce que Reynold Barbier avait réalisé à Grenoble : irriguer l'industrie grâce à une recherche scientifique de grande qualité.

Le Prix R. Barbier est remis à Michel Cuney pour une carrière toute dédiée à la géologie de l'uranium au service de l'industrie et qui l'a conduit à devenir l'une des figures les plus éminentes et internationalement reconnues de la métallogénie française.