Lauréat 2013 du Prix Prestwich : Bor-Ming Jahn

Bor-Ming Jahn est actuellement professeur à la National Taïwan University à la suite d'un long périple qui l'a amené à travailler dans plusieurs universités à travers le monde, avant de retourner dans sa patrie d'origine. Après des études universitaires à Taiwan, puis aux Etats-Unis (Providence, Minneapolis), Bor-Ming devient chercheur associé au Lunar Science Institute à Houston puis professeur associé à l'Université du Minnesota. En 1976, il intègre le Centre Armoricain d'Etudes Structurales des Socles (actuellement Géosciences Rennes) en qualité de professeur associé à l'Université Rennes I. Il y fera une grande partie de sa carrière universitaire en tant que Professeur titulaire, puisqu'il y restera jusqu'en 2003.

Il serait long de détailler toutes les réalisations de Bor-Ming, je vais donc me limiter à quelques points saillants de sa carrière. Il est géochronologie et géochimiste des éléments traces et des isotopes appliquées à de nombreux domaines des sciences de la Terre, allant de la géochimie des sédiments et laves archéennes (évolution des cratons archéens) aux paléosols (changements climatiques), en passant par les roches de haute pression (subduction continentale et recyclage crustal). Sur le plan méthodologique, il a fortement contribué au développement des outils géochimiques et géochronologiques. Il est auteur de 220 publications avec plus de 8500 citations et un index-h de 50. Il compte ainsi parmi les trois chercheurs d'origine chinoise les plus cités au monde. Il a plus largement servi les sciences de la Terre au niveau international en qualité de responsable de programmes (ILP, IGCP) et comme membre de comités éditoriaux de revues telles que Chemical Geology, Precambrian Research, Episodes ; il est depuis 2006 éditeur en chef du Journal of Asian Earth Sciences. Parmi les nombreuses distinctions internationales qui lui ont été décernées, citons sa nomination comme « Fellow » de plusieurs sociétés savantes (Mineralogical Society of America et Geological Society of America en 2004, Geochemical Society et European Association for Geochemistry en 2006. Il est chevalier dans l'Ordre des Palmes Académiques. Enfin, depuis juillet 2012, il est membre de l'Academia Sinica. Je voudrais enfin rappeler que Bor-Ming a formé un certain nombre de chercheurs français parmi lesquels se comptent des noms bien connus comme Hervé Martin, Catherine Chauvel, Gérard Gruau, Jean-Alix Barrat, Catherine Guerrot, et d'autres.

Le Prix Prestwich est attribué à Bor-Ming Jahn pour l'ensemble d'une carrière qui a contribué à promouvoir l'étude des domaines archéens et pour des travaux dans les domaines de la géochronologie et de la géochimie qui ont acquis une très grande renommée internationale. Il a de plus été un des initiateurs du renouveau des études de l'Archéen en France, pays d'adoption auquel il montre toujours un fort attachement.