Thèse : Les évaporites...

Les évaporites : un élément clé de l’historique de déformation des bassins sédimentaires

Secteur d'activité : Recherche et enseignement

Employeur : IFPen

Contact : sebastien.rohais@ifpen.fr

Localisation : Rueil-Malmaison, France

Description :

IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation et de formation dont la mission est de développer des technologies performantes, économiques, propres et durables dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Pour plus d’information, voir www.ifpen.fr.  IFPEN met à disposition de ses chercheurs un environnement de recherche stimulant, avec des équipements de laboratoire et des moyens de calcul très performants. IFPEN a une politique salariale et de couverture sociale compétitive. Tous les doctorants participent à des séminaires et des formations qui leur sont dédiés.

Les géants salifères correspondent à des dépôts d'évaporites pouvant dépasser 1000 m d'épaisseur et recouvrir l'intégralité d'un bassin sédimentaire (e.g. 100 x 100 km's). Il n'existe plus d'équivalents actuels de tels dépôts. Aussi la compréhension de leur mise en place reste-t-elle un défi majeur qui ne peut être traité qu'à travers une démarche intégrée (caractérisation => modélisation, échantillon => bassin) sur les exemples anciens. Eléments importants des systèmes pétroliers, ces évaporites enregistrent deux facteurs de contrôle majeurs : le climat et la géodynamique. C’est sur ce dernier point que les débats scientifiques sont actuellement les plus animés. En effet, depuis plusieurs années, de nombreuses observations suggèrent que les bassins de marges passives peuvent, au moment du « break-up » continental, se former, à des bathymétries beaucoup plus faibles que celles prédites par les modèles classiques d’étirement de la lithosphère. Les causes de ce déficit de subsidence restent donc très mal contraintes. Cette problématique de la dynamique de subsidence est commune à de nombreux exemples de géants salifères (e.g. Golfe du Mexique, Marges Atlantiques, Méditerranée), et représentera le verrou scientifique majeur de cette thèse. Plusieurs cas naturels seront étudiés afin de proposer une solution générique / universelle à la question posée.  Ce travail de thèse inclura (1) une phase de caractérisation / synthèse de bassin allant du terrain à la construction de modèle géologique, (2) une phase de modélisation dynamique couplant la déformation de la lithosphère et les processus de surface (érosion/sédimentation) sur un large spectre d’échelles spatiales et temporelles. Il s'agira au final de proposer des paramètres / concepts permettant de mieux simuler la production des évaporites dans les modèles stratigraphiques (sédimentation, accumulation, préservation / subsidence). 

Annonce IFPen