Thèse : (Sous)méso échelle en milieu côtier

Observabilité    de    surface    et    mélange    vertical    liés    à    la    (sous)mésoéchelle    en    milieu    côtier:    application    au    golfe    de    Gascogne

Secteur d'activité : Recherche et enseignement

Employeur : Laboratoire    d'Océanographie    Physique    et    Spatiale    (LOPS)

Contact :

  • Guillaume    Charria    (LOPS,    Brest    -    guillaume.charria@ifremer.fr),Tel.    :    +33(0)298224330
  • Xavier    Carton    (LOPS,    Brest)    et  
  • Nadia    Ayoub    (LEGOS,    Toulouse)   

Localisation : Brest

Description :
    
L'environnement    côtier    évolue    sous    influences    multiples    de    ses    sources    de    variabilité    naturelles    (e.g.    rivières,    vent,    marée)    et    de   processus    à    plus    grande    échelle    tels    que    les    évolutions    liés    au    changement    climatique    d'origines    naturelle    et    anthropique.    Dans    ce   contexte,    les    relations    entre    ces    différentes    échelles    spatio-temporelles    doivent    être    considérées    afin    de    mieux    appréhender    les    processus    qui    régissent    ces    régions    et    de    comprendre    les    changements    qui    les    affectent.    Dans    une    approche    combinant    modélisation    numérique    et    observations    in    situ    et    satellites,    nous    proposons    de    décrire    et    comprendre    les    fines    échelles    se    développant    sur    le    plateau    continental    du    golfe    de    Gascogne    avec    deux    objectifs    principaux:    

  1. déterminer    la    signature    de    surface    de    ces    processus    potentiellement    observable    par    de    futurs    systèmes    d'observation    satellites    tels    que    le    futur    altimètre    SWOT    (Surface    Water    Ocean    Topography),
  2. de    quantifier    l'importance    des    structures    à    fines    échelles    sur    le    mélange    vertical    en    vue    d'évaluer    l'impact    potentiel    sur    la    biologie.        

L'approche    retenue    s'appuie    sur    les    récents    outils    de    modélisation    côtière    de    la    plateforme    CROCO    (Coastal    and    Regional    Ocean   Community    model)    au    travers    d'une    modélisation    idéalisée    pour    la    compréhension    plus    théorique    des    processus    et    une    modélisation réaliste    pour    une    confrontation    avec    les    observations    et    une    interprétation    de    ces    dernières.    Dans    un    second    temps,    une    analyse    approfondie    des    observations    in    situ    (réseaux    existants    et    campagnes    de    mesures)    et    par    télédétection    (radars    HF,    altimètres    type    Sentinel-3    et    mesures    aéroportées)    sera    menée.    Ces    travaux    devront    ouvrir    des    perspectives    sur    la    compréhension    des    processus    modélisés    à    très    haute    résolution    et    leur    impact    sur    l'environnement    côtier.    
       
    
Profil :

Le(la)    candidat(e)    devra    avoir    des    compétences    en    océanographie    physique    côtière.    

Expérience    en    modélisation    numérique    et/ou    en    traitement    de    données    souhaitée.        
    
Procédure    de    candidature: Candidater    sur    le    site:    https://theses.u-bretagneloire.fr/sml    (section    SDU    puis        UMR6523    ou    UMR5566)    -    Envoyer    votre    candidature    (CV    +    Lettre    de    motivation    +    Formulaire    Ifremer    -    p.    1    à    4)    au    contact    cidessus.    (Formulaire    disponible    sur:    http://wwz.ifremer.fr/Nous-rejoindre/Bourses-de-recherche/Bourses-detheses-2017-2018    )

Date limite de candidature :  Avant    le    29    Mai    2017