Jean-Léonce-François JOLEAUD

Léonce Joleaud(Vincennes, Val de Marne, 8 novembre 1880 - Paris, 15 avril 1938)
Professeur sans chaire de géologie et paléontologie à la faculté des sciences de Paris (1927-1938)
Prix Viquesnel, 1916

Président en 1928

Le père de Léonce Joleaud, qui était militaire, était passionné par l'histoire naturelle, une passion qu’il sut transmettre à son fils. Après une enfance mouvementée, rythmée par les affectations successives de son père en Corse, puis en Algérie et en Tunisie, Léonce Joleaud prépara la licence de sciences naturelles qu'il obtint à la Sorbonne en 1903. Il publia bientôt un mémoire sur la Géologie et paléontologie de la plaine du Comtat et de ses abords (1905-1906). Il entreprit ensuite la préparation de sa thèse consacrée à l'Etude géologique de la chaîne numidique et des monts de Constantine, qu'il soutint en 1912. Mobilisé en 1914, Léonce Joleaud fut très grièvement blessé en 1915 et souffrit toute sa vie de graves séquelles. Nommé en 1918 maître de conférence à la Sorbonne. Il multiplia alors les missions, notamment en Afrique du Nord et plus particulièrement au Maroc pour lequel il avait une prédilection. Il accompagna également Léon Bertrand à Madagascar en 1923.

On doit à Léonce Joleaud deux tomes d'Eléments de Paléontologie (1923-1924) qui furent réédités deux fois.

Léonce Joleaud a consacré une part importante de son activité scientifique à l'étude de la répartition géographique des êtres vivants. C'est pourquoi il fut en 1924 l'un des fondateurs de la Société de Biogéographie. Il consacra ainsi aux vertébrés d'Afrique du Nord une vingtaine de notes intitulées Etudes de géographie zoologique sur la Berbérie (1913-1936). Il prépara ultérieurement un Atlas de biogéographie qui parut après sa mort (1939), mais dont il n'eut pas le temps de rédiger les textes explicatifs destinés à accompagner les cartes.

J. GAUDANT