Jean-Louis-Hardouin MICHELIN

Jean-Louis-Hardouin MICHELIN(Paris, 25 mai 1786 - Paris, 9 juillet 1867)
Conseiller référendaire à la Cour des comptes

Président en 1848

Hardouin Michelin, dont le père avait été le doyen des conseillers référendaires sous l’Empire, travailla d'abord dans une étude notariale, avant d'entrer en 1808 dans l'administration et d'être affecté successivement dans quatre départements, dont le Vaucluse. Ces séjours provinciaux lui donnèrent le goût de l'herborisation, avant de se tourner vers la paléontologie au contact d'Esprit Requien, le savant naturaliste avignonnais. Nommé en 1817 conseiller référendaire à la Cour des comptes, il se fixa à Paris. Il consacra alors ses loisirs à la paléontologie. S'intéressant d'abord aux mollusques, il s'appliqua ensuite à l'étude des “zoophytes” (c'est-à-dire des polypiers) auxquels il consacra son Iconographie zoophytique (1840-1847). À partir de 1845, il orienta ses recherches vers les Échinodermes, publiant notamment une Monographie des Clypéastres fossiles (1861).

J. GAUDANT