Pierre-Alphonse PÉRON

Alphonse Péron(Saint-Fargeau, Yonne, 29 novembre 1834 – Auxerre, Yonne, 2 avril 1908)
Sous-intendant (1875-1890), puis intendant militaire (1890-1896)

Président en 1905

Après des études secondaires au collège d’Auxerre, Alphonse Péron entra en 1953 à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr. Débuta alors pour lui en 1855 une vie errante, de garnison en garnison. Affecté en Corse en 1860, il y découvrit des fossiles qui décidèrent de la suite de son activité de naturaliste amateur. Affecté ensuite en Algérie, il en profite pour étudier la géologie des environs d’Aumale et de la Grande-Kabylie. Promu capitaine en 1867, il est rappelé en métropole et est gravement blessé devant Sedan en septembre 1870. Guéri, il passe quatre ans à Montauban (1871-1875), contribue à l’étude géologique du Tarn-et-Garonne (1873), réalise des observations sur le terrain crétacé supérieur du Midi et collabore, avec Gustave Cotteau et Victor Gauthier, à la rédaction des Échinides fossiles de l’Algérie (1883-1891). Reçu sous-intendant en 1875, il déménage successivement à Reims, Toul, Joigny et Troyes, puis à Bourges en 1883. Cette année-là il publie son Essai d’une description géologique de l’Algérie. Il rédige alors, en collaboration avec Victor Gauthier et Jules Lambert, des Notes pour servir à l’histoire du terrain de Craie dans le Sud-Est du bassin anglo-parisien (1887). De 1889 à 1893 paraît ensuite sa Description des mollusques fossiles des terrains crétacés…, recueillis par Philippe Thomas dans le Sud tunisien, puis, en 1896 et 1897, une étude sur Les ammonites du Crétacé supérieur de l’Algérie. Il entreprend alors ses Études paléontologiques sur les terrains du département de l’Yonne, dont il publie successivement les Céphalopodes et gastropodes de l’étage néocomien (1899), Les Nérinéidées des terrains jurassiques (1901) et Les Pélécypodes rauraciens et séquaniens (1905).

J. GAUDANT