Constant PRÉVOST

Constant Prévost(Paris, 4 juin 1787 – Paris, 16 août 1856)
Professeur de géologie à la Sorbonne, 1831-1856
Académie des sciences, 1848

Président en 1834, 1839 et 1851

Élève de Georges Cuvier et d’Alexandre Brongniart, Constant Prévost fut un géologue précoce qui étudia à 19 ans les gypses de Montmartre. Après une expérience industrielle qui le conduisit à s’expatrier plusieurs années en Autriche où il accompagna son ami Philippe Girard, il revint à Paris où il enseigna plusieurs années à l’athénée de Paris.

Adepte de la doctrine des causes actuelles, il publia en 1827 un Essai sur la formation des terrains tertiaires des environs de Paris (1827) et posa l’année suivante la question : Les continents actuels ont-ils été à plusieurs reprises submergés par la mer ? dans lequel il s’opposait à la notion de mouvements itératifs de la mer.

Nommé en 1831 dans la chaire annexe de géologie de la Sorbonne, Constant Prévost participa en 1831-1832 à l’expédition française chargée d’étudier l’éphémère île Julia apparue au sud de la Sicile en juillet 1831. Il en rapporta des Notes sur l’île Julia pour servir à l’histoire de la formation des montagnes volcaniques (1835). Les observations réalisées au cours de cette mission le déterminèrent à s’opposer à Élie de Beaumont au cours du débat sur les « cratères de soulèvement ».

Retournant ensuite à la stratigraphie, il formula en 1838 le « principe du synchronisme des formations » selon lequel à chaque dépôt marin correspondrait une formation continentale contemporaine.

J. GAUDANT