Léon-Louis-Théophile BERTRAND

bertrand l(Arville, Seine-et-Marne, 30 juillet 1869 - Paris, 24 février 1947)
Professeur de géologie et minéralogie à la faculté des sciences de Toulouse (1899-1904),
Directeur du laboratoire de géologie de l’École normale supérieure (1904-1937) et professeur de géologie appliquée à la faculté des sciences de Paris (1921-1937)
Prix Prestwich, 1915
Membre de l’Académie des sciences, 1945

Président en 1918

Léon Bertrand fit de brillantes études qui lui ouvrirent à 17 ans à la fois les portes de l'École polytechnique et celles de l'École normale supérieure, pour laquelle il opta. C'est là que naquit sa vocation de géologue. Il se consacra alors à la préparation de sa thèse qui porta sur l'Etude géologique du Nord des Alpes-Maritimes (1896). Trois ans plus tard il quitte Paris pour Toulouse où il est nommé l'année suivante professeur de géologie et minéralogie. Il commence alors des recherches sur la géologie des Pyrénées qu'il poursuivra après sa nomination en 1904 à la tête du laboratoire de géologie de l'École normale supérieure. Il publie en 1908 sa Contribution à l'étude stratigraphique et tectonique des Pyrénées orientales et centrales (1908) puis, après la Première Guerre mondiale, s'intéresse à nouveau à la géologie du Sud-Est de la France.

Léon Bertrand prit possession en 1921 de la chaire de géologie appliquée récemment créée à la faculté des sciences de Paris. Quatre ans plus tard, il eut l'intuition que la structure géologique des Petites Pyrénées, au Nord de Saint-Gaudens, pourrait éventuellement abriter un gisement d'hydrocarbures. Pour en administrer la preuve, il était cependant indispensable d'entreprendre une campagne de prospection. Ce n'est qu'une dizaine d'années plus tard que l'Office national des Combustibles liquides ordonna enfin la réalisation d'un sondage qui permit de découvrir en 1937 l'important gisement de gaz naturel de Saint-Marcet (Haute-Garonne).

J. GAUDANT