Pierre-Louis-Antoine CORDIER

cordier l(Abbeville, 31 mars 1777 – Paris, 30 mars 1861)
Inspecteur général des mines, 1810
Professeur de géologie au Muséum, 1819-1861
Académie des sciences, 1822
Conseiller d’État, 1837
Pair de France, 1839

Président en 1831, 1838 et 1842

Entré à l’École des mines en 1794, Louis Cordier fut l’élève de Dolomieu qu’il accompagna pendant la campagne d’Égypte (1798-1899) après avoir été nommé ingénieur des mines en 1797. Il enseigna ensuite la géologie et la minéralogie à l’École des mines où il seconda André Brochant de Villiers.

Affecté ensuite en province puis en Italie, il mit ce dernier séjour à profit pour publier une Statistique minéralogique du département des Apennins (1812). Il étudia ensuite la composition des laves dans un mémoire Sur les substances minérales dites en masse, qui servent de base aux roches volcaniques (1816), puis composa un Essai sur la température de l'intérieur de la Terre (1827).

Ayant considérablement développé les collections géologiques du Muséum national d’Histoire naturelle, il entreprit de rédiger une Description des roches composant l’écorce terrestre, et des terrains cristallins constituant le sol primitif qui fut publiée en 1868 par les soins de Charles d’Orbigny. Louis Cordier fut en 1830 l’un des fondateurs de la Société géologique de France.

J. GAUDANT