• Tour de France 2019

    Tour de France 2019

    A partir du 06 juillet, retrouvez quotidiennement un commentaire géologique associé à l'étape du jour.

Qu’est-ce que Vigie Terre ?

Vigie Terre est un programme de sciences participatives, inclus dans le projet collaboratif « 65 Millions d’Observateurs », porté par le Muséum national d’histoire naturelle. Il s’inscrit en complément des dispositifs déjà existants, tels que Vigie Nature, Vigie Nature École, Vigie Ciel et Vigie Mer. Il aura les mêmes principes de fonctionnement participatif, en s’appuyant sur un réseau de citoyens volontaires et d’experts.

Vigie-Terre est un programme ouvert à tous les curieux de nature, du néophyte au plus expérimenté, qui constitueront le réseau d’observateurs volontaires. Ce réseau sera animé des experts locaux, constitué d’institutions et d'associations dans le domaine des géosciences. En offrant aux scientifiques des données de terrain, dans toute la France, les observateurs volontaires participent ainsi à l’amélioration des connaissances sur la géodiversité et à sa sauvegarde face à l'urbanisation, aux travaux de génie civil …

 


Objectifs :
 
Les objets géologiques, comme tous les composants de la nature sont sujets à l’érosion, à destruction ou disparition. Or certains éléments revêtent une valeur particulière, qu'elle soit scientifique, esthétique, pédagogique… et leur perte est dommageable. Les trilobites ou les ammonites ne se reproduisent plus, certains minéraux croissent, certes, mais à une échelle de temps qui n’est pas celle de l’humanité, donc toute disparition est une perte pour l’humanité. Des éléments de la nature minérale, seule mémoire de l’histoire de la Terre, sont détruits chaque jour, non par méchanceté ou barbarie quelconque, mais souvent par ignorance. Des affleurements pérennes, naturels ou anthropiques (falaises, carrières, talus …) sont parfois menacés de destruction. D’autres expositions de terrains, parce qu’elles sont temporaires, échappent à tout examen, d’autres encore, nouvellement mises à jour, restent longtemps inconnus.


Afin de ne pas perdre l’information des affleurements temporaires, il importe (1) de disposer de l’information, (2) de pouvoir éventuellement intervenir rapidement. C’est notamment pour répondre à ces deux éléments, que nous proposons de mettre en place le programme Vigie Terre avec un réseau d’acteurs dispersés sur le territoire.

Afin de recenser les sites géologiques d’intérêt patrimonial en France, l’Inventaire National du Patrimoine Géologique (INPG) a été lancé il y a 10 ans et est toujours en cours de réalisation. Cet inventaire, mené par les CSRPN, mobilise l’ensemble de la communauté des géosciences en France : universitaires, associatifs, industriels, amateurs … En ce sens, il s’agit déjà d’une action participative. À ce jour (été 2017) on note la participation d’une soixantaine d’établissements différents, universités, associations, musées, établissements académiques ou industriels… On compte environ 400 participants. Aujourd’hui près de 1500 sites ont été validés au niveau national, 2000 sont en cours   d’examen. On estime à 4500 le nombre de sites qui seront renseignés en fin de phase 1.


Vigie Terre et l’inventaire n’ont pas le même mode de fonctionnement, mais ils pourront s’alimenter réciproquement.


Les objectifs du programme Vigie Terre sont nombreux :

  • Contribuer à la connaissance de la géodiversité en France
    Grâce aux signalements de sites géologiques en danger ou exposés de manière éphémère, le programme Vigie Terre permettra de récolter des informations précieuses sur des sites géologiques de la France entière et ainsi de créer des archives accessibles à tous par la suite, afin que les connaissances de la géodiversité du territoire français ne soient pas perdues, même si les sites eux-mêmes ne sont plus disponibles pour les scientifiques.
  • Constituer une base de connaissances sur la géologie à destination du grand public
    Chaque citoyen, quel que soit son niveau de connaissances en géologie pourra participer à l’observatoire Vigie Terre et ainsi acquérir des connaissances et compétences dans le domaine de la géologie, et ce à travers le contenu mis à disposition sur le site mais surtout grâce aux échanges permis avec d’autres citoyens et des experts de la France entière. Une initiation basée sur la découverte et le partage.
  • Découvrir et valoriser la géologie du territoire français
    Vigie Terre c’est également un réseau de partenaires déployé sur l’ensemble du territoire français, chacun avec ses compétences propres. Leur contribution à ce projet sera de permettre la valorisation du patrimoine géologique à l’échelle locale.
  • Sensibiliser et mobiliser les citoyens à la protection de la géodiversité
    Vigie Terre, en permettant à chacun de mieux appréhender la géodiversité de France, par une approche locale, constituera également un outil pour que chaque citoyen participant au programme soit sensibilisé à la protection des objets géologiques, aussi divers soient-ils, et puisse adopter une attitude respectueuse et responsable vis à vis de cette richesse naturelle. Ainsi, chacun pourra se mobiliser plus aisément pour la protection du patrimoine.

 

Fonctionnement du programme
 
Le programme Vigie Terre a pour objectif principal de signaler et décrire des sites géologiques, classés en 3 catégories :

  • Des sites nouveaux ou nouvellement visibles, apportant de nouvelles connaissances
  • Des sites en danger, du fait de phénomènes naturels ou de l’activité humaine
  • Des sites remarquables, de par leur aspect esthétique ou leur rareté notamment afin de signaler ces sites, le programme propose 3 niveaux de participation (facile, moyen, confirmé-), afin que chaque citoyen volontaire, qu’il soit néophyte ou spécialiste, puisse participer dans la limite de ses connaissances.

 

Vigie Terre s’appuie sur un site web dédié, permettant aux participants de saisir les données d’observation et d’échanger au sein de la communauté, mais également sur des documents (guides et tutoriels), permettant l’observation et la récolte d’informations sur le terrain.       Les fiches d’information (celles avec 3 niveaux) seront améliorables par tous Elles sont actuellement en cours d’évaluation, auprès d’étudiants et d’enseignants de SVT du Secondaire.
 
En plus des outils spécifiques à Vigie Terre (site WEB et fiches terrain) une visibilité sera offerte par le futur portail des sciences participatives.


La plupart des programmes réunis sous la bannière “65 Millions d’Observateurs” sont déjà opérationnels. Il s’agit de permettre aux observateurs de participer simplement et efficacement. Pour cela, un portail unique de participation est en cours de réalisation. Il permettra, entre autres, d’accéder aux différentes composantes du projet, y compris sur des terminaux mobiles, de saisir des données et de favoriser une interaction entre participants. La saisie des données se fera donc sur un site dédié, élaboré, gérer et pris en charge par le réseau 65 Mo.


Le programme met à disposition une organisation qui, par relais successifs permet de recueillir des informations susceptibles d’améliorer les connaissances et/ou de protéger des sites mis ensuite à la disposition de tous. Des outils sont donc en construction pour des acteurs locaux pour leur permettre de s’approprier les programmes de sciences participatives.

En s'appuyant sur des protocoles simples et rigoureux, il propose à chacun de contribuer à la recherche en découvrant et/ou décrivant la géodiversité qui nous entoure.

 

Fonctionnement du réseau

Les participants signalent sur un site leur « découverte » d’un objet, d’un affleurement. Cette information est diffusée aux partenaires qui transmettent à leurs relais locaux. L’information concernant ce site est éventuellement complétée sur le site et reste disponible pour le monde scientifique, de l’éducation, pour les amateurs, les médias et les politiques publiques.