360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

  • Actualités

    Actualités

Dans la Tribune - 02/11/2021

Perte de souveraineté, dépendance vis-à-vis de métaux en provenance d'autres nations, désindustrialisation. Ces mots ne sont pas les éléments de langage français ou européen post covid-19 vis-à-vis de l'Asie, notamment de la Chine.

Ces mots sont révolutionnaires, ils sont ceux des législateurs de la Révolution française. Avant l'apparition de Napoléon et son code minier de 1810, 20 ans plus tôt, dès 1790, ils firent le diagnostic suivant: « Si vous abandonniez l'exploitation des mines (...), vous mettriez plus que jamais l'Empire français sous la dépendance des étrangers pour les métaux de première nécessité (...), les métaux augmenteraient de valeur, les manufactures languiraient, notre industrie serait détruite, notre numéraire passerait chez nos voisins (pour payer nos importations). Les mines (...) doivent rester à la disposition de la nation ». Leur objectif fut de réorganiser l'activité minière dans le but de préserver et développer en aval l'industrie.

Lire l'ensemble de l'article

 

facebook SGF  twitter SGF  youtube SGF  linkedin SGF  instagram SGF