360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

facebooklinkedintwitter youtube
  • Actualités

    Actualités

Vendredi 26 janvier 2024, pour le lancement du livre, le minéral dans notre quotidien, Éric Marcoux a présenté les différents items de ce mémoire édité par la SGF en collaboration avec Minéraux Industriels-France (MIF).

De nombreux spécialistes de la profession, les journalistes et les représentants de l'état étaient pour cet évènement. Retrouvez le communiqué de presse de l'événement (cliquer ici)

   1707136042305  1707136042502

1707136041935

En parrallèle de ce lancement, vous pouvez retrouver l'interview intégrale d'Eric Marcoux pour La Tribune (Robert Jules) dont voici quelques extraits :

Vous publiez « Le minéral dans votre quotidien », un ouvrage exhaustif sur la famille des minéraux industriels qui sont omniprésents dans notre quotidien, mais souvent inconnus. Quels sont-ils et où les retrouvons-nous?
ÉRIC MARCOUX.  ils sont présents partout dans notre quotidien : dans le papier, le verre, la vaisselle, les moyens de transport, les sanitaires, les revêtements de sol... Parmi les plus connus, on compte le quartz, le sel, le kaolin, les argiles, le calcaire, le graphite, le mica ou encore le talc. Ces minéraux industriels dont nombre d'entre eux sont exploités en France, ne sont pas rares, ils sont même extrêmement communs. Ainsi, la plus grande carrière de talc du monde est exploitée par Imerys en France, à Luzenac (Ariège). Elle produit 450.000 tonnes par an. Géologiquement, et à ce rythme annuel d'exploitation, nous avons de la ressource pour encore 60 ans.

Quelle différence fait-on entre les minerais et les minéraux industriels?
Sur ce point, il faut être précis. Tous sont des ressources minérales. Mais la spécificité des minerais est qu'ils ne sont pas utilisables tels quels : il faut les fondre pour obtenir le produit employé dans nos industries, le plus souvent un métal. Quand vous avez du minerai de fer en main, vous n'avez pas de fer ni d'acier, il faut une étape supplémentaire. C'est une transformation lourde. Au contraire, les minéraux industriels sont simplement broyés et purifiés une fois extraits et intégrés directement à un produit : le talc, par exemple, est un composant du tableau de bord d'une automobile ou encore d'une poudre cosmétique. Néanmoins, c'est un peu une question de sémantique : certains spécialistes introduisant des nuances dans cette définition.
(...)
L'acceptabilité sociale ne doit-elle pas passer par un effort de pédagogie du secteur des acteurs de la filière?
Ça se fait déjà beaucoup, il suffit de consulter les sites du BRGM, des organisations professionnelles (MIF, UNICEM etc.) ou des associations (SIM), entre autres, pour s'en convaincre. Pour ma part, en tant que professeur, je l'ai fait évidemment auprès des étudiants, mais aussi d'associations, de syndicats ou d'autres collectifs, à leur demande, en conférences ouvertes à tous. Les gens veulent notamment s'informer sur les risques de pollution. Ils sont réels mais justement des mesures réglementaires sont prises pour les minimiser ou les neutraliser et, je le répète, il faut aussi expliquer que les minéraux et métaux importés, eux, sont souvent extraits de pays qui n'ont pas ces règles, ou des règles moins strictes, tant sur le plan environnemental que social


Lire la suite : cliquer ici