Previous Frame Next Frame
  • Node
  • Node
  • Node
  • Node

Auteurs : Michel Deche et Pascal Saffache
Editeurs : Ibis Rouge Éditions
Nombres de page : 116
Prix public : 15 €
Date de parution : 2005


Parlant des Antilles, nous avons tous en tête des plages de rêve, une température idyllique et une mer d’un bleu sans fin. La réalité des littoraux antillais est plus contrastée, comme le montre cet ouvrage que l’on peut considérer comme un manuel à la fois d’introduction et de sensibilisation au sujet. Il ne s’agit pas seulement de décrire les milieux, mais également de présenter l’aménagement du littoral, avant d’aborder les questions de gestion durable de cet environnement fragile, ce qui conduit à considérer le littoral à la fois comme milieu naturel, environnement aménagé et espace juridique.

La présentation des milieux littoraux inclut une typologie des paysages insulaires (plages et anses sablonneuses, récifs coralliens, mangroves et anses vaseuses, falaises) et une présentation du milieu dynamique qu’est la mer caraïbe. L’examen des différents types d’aménagement montre que les littoraux sont devenus des territoires de production, de tourisme et de loisirs, comme le montre l’exemple du littoral de la Martinique avec ses 34,4 km d’agglomération, 9,6 km de routes littorales souvent bordées d’enrochements, 5 km de zones industrielles littorales et 5 km d’infrastructures portuaires.

Ce sont les villes qui concentrent les aménagements littoraux et qui permettent de parler de suraménagement, même si un effort est fait pour embellir les fronts de mer et tendre vers une meilleure intégration urbanistique, tout cela dans un cadre législatif qui s’est renforcé au fil des années. C’est le cas dans les Antilles françaises, alors que le retard législatif est net dans les autres îles de la Caraïbe. Les aménagements touristiques sont plus localisés, qu’il s’agisse de coquilles hôtelières ou de stations. La pêche reste le parent pauvre des aménagements littoraux.

Toute cette pression anthropique se traduit par une dégradation des milieux littoraux : asphyxie des écosystèmes par les apports terrigènes, pollution des eaux, impact de l’extraction du corail et du bois de mangrove, surpêche côtière. Elle conduit aussi à des conflits d’usage que les auteurs rapportent à trois types : conflit de proximité entre une station touristique et une zone urbaine ou industrielle, impact de la pression touristique sur l’environnement et la pêche, confrontation de tous les secteurs de développement : urbain, agricole et industrielle, englobant la pêche. Face à cette situation, une politique de gestion intégrée des littoraux s’avère indispensable afin de gérer les ressources et de lutter contre la dégradation de l’environnement. Cette politique s’exprime par la délimitation d’aires où les activités sont réglementées, notamment des réserves terrestres et marines. Sur ce point, l’ouvrage comporte une comparaison instructive de la réglementation en vigueur dans divers pays (Haïti, Antilles anglophones, Antilles françaises.

Cet ouvrage, écrit de façon simple et didactique devrait atteindre son but, à savoir sensibiliser un large public à la fragilité du milieu littoral antillais. Pour une prochaine édition, on pourrait souhaiter une présentation détaillée de quelques études de cas significatives qui pourraient renforcer un propos qui peut être perçu comme trop général.

La Rédaction

Partenaires

  • ENGIE
  • SOFRECO
  • Association des Sédimentologistes Français
  • Musée de Minéralogie Mines Paristech
  • GéolVal
  • Cap Terre
  • SGN
  • AFEQ CNF INQUA
  • Lundin
  • Schlumberger
  • Société Française de Minéralogie et de Cristallographie
  • FFAMP
  • AGBP
  • COFRHIGEO
  • GéoPlusEnvironnement
  • AGAP
  • CFGI
  • AGSO
  • AFPG
  • TOTAL

Réunions à venir

Publications

  • Mémoire Nouvelle Série
  • Géologie de la France
  • Paléobiogéographie
  • Géologues
  • Bulletin de la SGF | Earth Sciences Bulletin
  • Mémoire Hors Série
  • Géochronique