360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

facebooklinkedintwitter youtube
  • Souvenirs d’Ami Boué

paypal cb

Vous pouvez actuellement régler vos commandes par carte bleue Visa & Mastercard, Paypal, chèque, virement bancaire, bon administratif ou sur place en espèce au retrait de votre commande. Les commandes sont expédiées généralement sous 48 heures à réception du règlement.

Pour tout problème de commande sur notre boutique, vous pouvez nous joindre le lundi, mardi et jeudi au 01 43 31 77 35 de 09h-13h00 et 14h00-17h00

Pour passer commande si vous n'êtes pas adhérent, il vous suffit de créer un compte client : cliquer ici

L’économie circulaire - Format PDF

Réf : GEOL218PDF

PDFImprimerE-mail
Septembre 2023 / 68 pages
GEOL218_couv650PDF
Prix ​​de vente17,00 €
Prix de vente hors-taxe16,65 €
Total hors-taxes :16,65 €
Remise
Montant des Taxes0,35 €
Taxes :0,35 €
Prix / Kg:

Téléchargement possible immédiatement après paiement pendant 10 jours.

Nombre de téléchargement possible : 2

Description du produit

 

 

Sommaire de ce numéro

  Editorial   

  Actualité  

  • La Grande Dune du Pilat a grandi !
  • Nouvelle-Aquitaine et RGL
  • Un nouveau record pour la consommation et la production charbonnières mondiale en 2022
  • Le projet GeoMin3D : critères de favorabilité et défis communs pour l’exploration minière et la géothermie profonde - Gaétan Milesi, Patrick Ledru, Albert Genter, Guy Marquis, Eléonore Dalmais, Carole Glaas,Anthony Le Beux, Nicolas Flotté, Julien Mercadier
  • Favoriser le recours aux eaux non conventionnelles
  • Compte-rendu des Journées Régionales CFGI à Chamonix, 29-30 juin 2023, sur le thème Changement climatique et Géologie de l’ingénieur

 

  Regard sur  

  • Discussion sur les indices pétroliers de surface du gisement de gaz de Saint-Marcet (Occitanie, France) - Une couverture pétrolière non conventionnelle - Jean-Jacques Biteau

 

  Dossier  : L'économie circulaire  

LÉGISLATION ET ÉCONOMIE CIRCULAIRE

  • L’économie circulaire dans la législation française - Marc Brisebarre

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte de 2015 pose les bases de l’économie circulaire qui doit conduire à une croissance verte. La Feuille de route économie circulaire de 2018 et la loi anti-gaspillage (loi AGEC) de 2020 déclinent de manière opérationnelle les mesures à mettre en œuvre pour développer cette économie circulaire. Mais pour apprécier la pertinence de ces mesures, il est nécessaire de s’interroger sur l’offre et la demande des ressources naturelles et sur l’évolution de cette offre et de cette demande ; c’est l’objet du Plan ressources de 2018. Le volet transition énergétique, abordé dans les textes précédents, est l’objet principal de la loi Climat et résilience de 2021.

  • Les plans d’action de la Commission européenne pour une économie circulaire : contenu et résultats Marc Brisebarre

La Commission européenne a publié deux plans d’action pour une économie circulaire, le premier en 2015 et le second en 2020. Ces plans fixent notamment des objectifs en matière de conception circulaire des produits et des processus de production ; le second plan, d’autre part, assigne à l’UE un objectif ambitieux consistant à doubler d’ici à 2030 par rapport à 2020 son taux de circularité. La Cour des comptes de l’UE a publié en juillet 2023 un rapport d’évaluation de ces plans qui conclut à une transition encore lente vers l’économie circulaire.

 

L'EAU

  • Le Plan eau 2023 et son application à l’industrieMarc Brisebarre

Le Plan eau 2023 du gouvernement français vise à organiser la sobriété des usages pour tous les acteurs (atteindre -10 % d’eau prélevée d’ici 2030), optimiser la disponibilitéde la ressource (1000 projets de réutilisation des eaux non conventionnelles d’ici 2027...) et préserver la qualité de l’eau (prévention des pollutions, développement des solutions fondées sur la nature...). Dans le cadre de ce Plan, le gouvernement a engagé un travail plus particulier avec 50 sites industriels ICPE pour mettre en oeuvre des mesures ambitieuses de réduction de leur consommation d’eau.

  • L’eau recyclée : la gestion active des eaux usées traitées dans la métropole montpelliéraine - Montpellier Méditerranée Métropole

Montpellier Méditerranée Métropole, qui regroupe 31 communes et compte près de 500 000 habitants, traite dans ses 12 stations d’épuration 3 millions de m3/an. Pour répondre au manque croissant de disponibilité de la ressource en eau, elle expérimente des pratiques durables d’utilisation multi-usages et de valorisation des eaux usées traitées de 4 stations d’épuration selon 8 actions déclinées selon une phase opérationnelle, associée à des phases d’étude avec une analyse de faisabilité, d’expérimentation et d’exploitation.

 

LE BÂTIMENT ET LES TRAVAUX PUBLICS

  •  Évaluer le métabolisme des chantiers pour favoriser l’économie circulaire dans le Bâtiment et les Travaux Publics - Emmanuelle Moesch

Le BTP présente des impacts environnementaux importants (près de 30% des émissions de gaz à effet de serre, 49% des matières consommées et 70% des déchets produits chaque année). Mais la mise en oeuvre de l’économie circulaire à l’échelle des chantiers reste marginale, rencontrant aujourd’hui de nombreux freins, dont une évaluation lacunaire des flux entrants et sortants et de leurs impacts. Aussi la chaire Économie Circulaire et Métabolisme Urbain de l’université Gustave Eiffel a développé une méthodologie d’évaluation du métabolisme à l’échelle du chantier sous forme d’un logiciel gratuit, en open source, destiné aux maîtres d’ouvrage publics et privés et aux entreprises du BTP et qui est une simulation en amont des chantiers

  • La gestion des terres excavées pour le Grand Paris Express - Thomas Gaudron

Le projet du Grand Paris Express, nouveau métro francilien, nécessite l’excavation et la gestion de 47 millions de tonnes de terres. Face à ces enjeux, la Société du Grand Paris a défini et déployé une stratégie ambitieuse et innovante afin d’améliorer son impact environnemental ; cette stratégie vise à i) obtenir une traçabilité complète de chaque lot de terre, ii) évacuer plus de 15% des terres par un mode de transport autre que le routier et iii) utiliser à des fins utiles 70% des déblais.

  •  La valorisation des déchets miniers dans les matériaux de construction : quelques exemples - Vincent Thiéry

Compte-tenu de l’épineux problème environnemental que pose l’entreposage des déchets miniers, leur valorisation fait l’objet de recherches actives, dans un souci d’économie circulaire. Bien que des solutions existent depuis longtemps, de nouveaux matériaux sont sans cesse développés, selon des approches innovantes.

 

LES MÉTAUX

  •  Enjeux de l’économie circulaire pour les métaux : l’importance des mines urbaines - Aude Mortier

Selon une étude de l’OCDE en 2019, la consommation demétaux passerait de 7 à 19 milliards de tonnes par an. 3 ans plus tard, le rapport sur la sécurisation de l’approvisionnementde l’industrie en matières premières minérales, remis par Philippe Varin le 10 janvier 2022 au gouvernement, estime que les besoins mondiaux en cuivre devraient être multipliés par deux d’ici à 2030, par trois pour le nickel et par quatre pour le lithium.

  • Le recyclage des terres rares - Alain Rollat et Olivier Touret

Le marché des Terres Rares (TR) qui était d’environ 150 000 t d’oxydes de TR en 2020 devrait atteindre 200 000 t en 2030. Le principal marché tant en valeur qu’en termes de croissance est le marché des aimants permanents à destination des véhicules électriques et des éoliennes offshore. Le gisement d’aimants en fin de vie est déjà important, néanmoins le recyclage reste très faible hors de Chine ; Caremag, filiale de Carester, devrait ouvrir à Lacq en 2025 une usine d’une capacité de 2 000 t par an de recyclage d’aimants avec une double exigence de durabilité et de compétitivité.

  •  Approvisionner en métaux récupérés la transition énergétique - Michel Bonnemaison et Fabien Koutchekian

La mise en place de la transition énergétique en Europe demandera des quantités encore jamais vues de métaux rares qui, présentement, sont importés en quasi-totalité. Consciente de sa dépendance, l’Europe a lancé plusieurs projets de recherche dans le cadre de son programme Horizon 2020 (2014-2020) puis Horizon Europe (2021-2027). La société E-MINES a participé à trois projets d’Horizon 2020 :MSP REFRAM (étude approfondie de l’ensemble de la chaîne de valeur des principaux métaux réfractaires), TARANTULA (développement de nouvelles technologies métallurgiques pour l’exploitation de gisements anciens ou nouveaux et le recyclage des déchets miniers pour le tungstène, le niobium et le tantale) et E.THROUGH (cartographie les matières premières critiques dans les régions minières de l’Union européenne...).

D’autre part, avec la phyto-extraction la possibilité de produire certains métaux de la transition énergétique comme le nickel, le cobalt ou le lithium par voie agricole devient de plus en plus crédible.