360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

Auteurs : Jean-Claude Bouillard
Editeurs : CNRS éditions
Nombres de page : 350
Prix public : 59 €
Date de parution : Décembre 201

Acheter en ligne cet ouvrage


Il s’agit manifestement d’un ouvrage dont l’élaboration a été longue puisqu’il est préfacé par Hubert Curien, décédé en 2005. Plus concrètement, cet ouvrage est associé à un projet d’exposition sur macles (associations de cristaux de même nature selon des lois géométriques précises) et épitaxies (cristaux d’espèces minéralogiques différentes orientés conjointement en raison de similitudes de réseaux), en lien avec les ressources de la collection de minéraux de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), cette dernière étant ouverte au public depuis 1970.

Même si la 3ème partie de l’ouvrage peut s’apparenter à un catalogue d’exposition de minéraux sélectionnés, l’ouvrage va bien au-delà puisqu’il propose d’emblée l’histoire des théories et expérimentations qui se sont succédé depuis le XVIIIe siècle avant d’aboutir à une convergence relative aujourd’hui, à la fois minéralogique et cristallographique. Il faut aussi dire que le sujet ne relève pas que de collections regroupant ces formes cristallines particulières que sont les macles, mais se situe au carrefour de plusieurs sciences : minéralogie, mécanique, métallurgie et physique de la matière condensée, ce qui revient d’emblée à dire à quel point le champ d’application de ce domaine de la cristallographie est vaste.

Au premier chef, il s’agissait de savoir comment les minéralogistes et les physiciens de la cristallographie allaient se retrouver. L’histoire fait intervenir successivement Jean-Baptiste de Romé de l’Isle, l’abbé René-Just Haüy, Gabriel Delafosse, Louis Pasteur, Auguste Bravais à qui l’on doit la première théorie rationnelle des macles, Ernest Mallard, Frédéric Wallerant et Georges Friedel qui a proposé la première théorie moderne des macles et une définition de ces dernières : « édifices cristallins formés de l’association de deux ou plusieurs cristaux homogènes de même nature orientés selon des lois déterminées ». La théorie de Friedel reste une référence aujourd’hui, même si la tendance actuelle est à distinguer les macles soit selon leurs propriétés physiques, soit selon la théorie des groupes.

Au niveau des classifications, on trouve deux grands systèmes, l’un s’appuyant sur la morphologie des macles (par accolement ou contact, pénétration, rotation accolement et hémitropie), l’autre dont la référence est le réseau cristallin et l’on trouve les approches de Friedel, Donnay (interprétation cristallochimique du réseau de macles), Nespolo et Ferraris, et d’autres.

Après la deuxième partie qui regroupe les descriptions et théories (dont celle de l’auteur)concernant macles et épitaxies, et explicite donc la première partie envisagée uniquement sous l’angle de l’histoire, la troisième partie nous fait pénétrer dans le monde des merveilles minéralogiques. Après ces développements très spécialisés, ne boudons pas le plaisir des yeux de contempler ces superbes échantillons. La classification proposée s’appuie, cette fois, sur les systèmes minéralogiques : cubique, hexagonal et rhomboédrique, quadratique, orthorhombique, monoclinique et triclinique. Ce chapitre aborde aussi les cristaux mimétiques (association de cristaux simulant une forme connue), les épitaxies célèbres dont la staurolite, les minéraux célèbres sans macles et les fausses macles célèbres, de quoi se délecter entre le vrai et le faux.

Au final, tout le monde trouvera son compte dans cet ouvrage, depuis les historiens et spécialistes du domaine, jusqu’au grand public avide de beaux minéraux. Certes l’auteur veut nous faciliter la lecture en nous proposant un résumé simplifié des théories cristallographiques des macles, mais il n’en reste par moins qu’une base de connaissances solides est nécessaire pour traverser cet ouvrage. À chacun de voir en fonction de ses compétences et de ses aspirations.

La rédaction

Lettres d'info | Actualités

 

Abonnez-vous à notre lettre d'info mensuelle

captcha 
J'accepte les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité

facebook SGF  twitter SGF  youtube SGF  linkedin SGF  instagram SGF 

Réunions à venir

Publications

  • Mémoire Hors Série
  • Géochronique
  • Géologues
  • Paléobiogéographie
  • Mémoire Nouvelle Série
  • Bulletin de la SGF | Earth Sciences Bulletin
  • Géologie de la France

Partenaires

  • AGSO
  • GéoPlusEnvironnement
  • Lundin
  • FFAMP
  • SGN
  • Musée de Minéralogie Mines Paristech
  • AFEQ CNF INQUA
  • CFGI
  • SOFRECO
  • ENGIE
  • Cap Terre
  • Association des Sédimentologistes Français
  • AGBP
  • COFRHIGEO
  • Schlumberger
  • AFPG
  • AGAP
  • Société Française de Minéralogie et de Cristallographie
  • TOTAL
  • GéolVal