Previous Frame Next Frame
  • Node
  • Node
  • Node

Auteurs : Dr. Douglas Palmer
Editeurs : Delachaux et Niestlé
Nombres de page : 192
Prix public : 34,20 €
Date de parution : 2007


Cet ouvrage est une traduction de « The Atlas of Human Origins » paru en 2007 chez New Holland Publishers (UK) Ltd et il est très logiquement organisé en trois parties. La première est une réflexion générale sur l’humanité, notre patrimoine préhistorique et peut-être surtout notre vision changeante du passé s’appuyant sur l’évolution des découvertes, la difficile conciliation avec les récits bibliques et certaines interprétations. À une époque de relance du créationnisme, ce chapitre de réflexions est le bienvenu.

La 2ème partie est plus classique dans son esprit puisqu’il s’agit d’abord d’une mise au point des connaissances concernant nos ancêtres : Homme de Néanderthal, Homo erectus ou homme de Java (et dénominations apparentées), Sinanthropus pekinensis ou Homme de Pékin, Homme de Cro Magnon, etc. D’utiles cartes présentent les sites de découverte et/ou les migrations. Sur le thème de la recherche de notre identité, il s’agit de s’interroger sur les critères distinctifs ou non du genre humain : taille du cerveau, critères de la frontière entre homme et singe, interprétation des outils, etc. Aux Australopithèques est consacré un chapitre spécial : le sujet le mérite mais c’est aussi sans doute pour rendre hommage à l’impériale Lucie. La conclusion vient ensuite naturellement et concerne le chaînon manquant entre le Proconsul de 23 Ma et les Australopithèques et là, l’homme de Toumaï prend toute sa place aux côtés de l’homme d’Orrorin et de l’Ardipithecus.

La 3ème partie porte sur la dispersion de l’Homme au cours des derniers 100 000 ans et l’essor du langage, avec un long développement sur la génétique et l’ADN. En annexe, une bibliographie volontairement réduite (avec des sites internet), un glossaire et un index.

Cet ouvrage est donc plus qu’un simple atlas bien illustré, car il représente aussi une synthèse très actuelle de nos connaissances sur l’évolution humaine. Un lectorat large devrait y trouver son compte d’autant que la rédaction est très accessible. Un ouvrage à recommander pour tous.

La rédaction

Partenaires

  • Association des Sédimentologistes Français
  • AGAP
  • GéoPlusEnvironnement
  • AFPG
  • GéolVal
  • AGSO
  • ENGIE
  • TOTAL
  • Cap Terre
  • COFRHIGEO
  • SOFRECO
  • AGBP
  • Lundin
  • Société Française de Minéralogie et de Cristallographie
  • SGN
  • FFAMP
  • AFEQ CNF INQUA
  • Schlumberger
  • CFGI
  • Musée de Minéralogie Mines Paristech

Réunions à venir

Publications

  • Géochronique
  • Géologues
  • Géologie de la France
  • Paléobiogéographie
  • Mémoire Nouvelle Série
  • Bulletin de la SGF | Earth Sciences Bulletin
  • Mémoire Hors Série