• Le fonds

Auteurs : D. Poncet, J. –P. Sardin, J. –P. Minier
Editeurs : Geste éditions
Nombres de page : 157
Prix public : 16 €
Date de parution : 2008


Il est inhabituel de trouver un guide qui appréhende le champ du patrimoine géologique selon plusieurs fils directeurs. En l’occurrence, après divers développements introductifs sur ce patrimoine et le contexte régional (géologie et biosphère), on peut aborder le guide par l’entrée du temps (Dévonien à Cénozoïque), celle des roches et des paysages et terroirs correspondants (plutoniques et sédimentaires), celle de l’Homme et la pierre dans la région (5), ou encore celles des formations géologiques (10), des gisements minéralogiques ou fossilifères (4), des structures géologiques (7) ou des formes du relief (9). L’ouvrage se termine par une présentation de l’activité du Conservatoire d’espaces naturels de Poitou-Charentes en faveur du patrimoine géologique (inventaire, aménagements de sites, animations), une bibliographie et un glossaire.

La région est riche d’une géologie variée et d’une diversité de milieux écologiques. L’histoire géologique renvoie à des sites dont les plus remarquables sont présentés dans les chapitres « Formations » et « Structures » qui ne portent que sur des formations sédimentaires, à l’exception de l’astroblème de Rochechouart, une singularité régionale et nationale. Les substances minérales d’intérêt présent ou passé relèvent des matériaux (granulats, pierre de taille, argiles et liants hydrauliques), des métaux (concrétions ferrugineuses cénozoïques, plomb argentifère de Melle) et des combustibles solides (tourbe quaternaire, houille carbonifère de Saint-Laurs). Enfin, le chapitre sur les formes du relief, également liées au contexte géologique, met l’accent sur des modelés (méandre, résurgence, vallée sèche, chaos de bloc) ou des reliefs structuraux (falaise, butte témoin).

Cette présentation conduit le lecteur à privilégier une lecture par entrée thématique et c’est une bonne voie pour accrocher son attention. Libre à lui ensuite de construire tel ou tel itinéraire de découverte pour des raisons d’intérêt personnel ou de proximité géographique. On peut regretter que les lieux d’exposition de patrimoine ne soient pas présentés, d’autant que certains (Melle, Rochechouart…) sont exceptionnels.

La rédaction