• Le fonds

Auteurs : Alain Foucault
Editeurs : Ed. Dunod
Nombres de page : 250
Prix public : 18,91 €
Date de parution : 2007


Le format de ce livre permet aisément de l’emporter sur le terrain. Bien qu’il n’ait pas de couverture renforcée, c’est probablement une volonté de l’auteur qui commence par deux chapitres « pratiques » : Réussir une excursion géologique (18 p, matériel, carnet de notes…) et Comment s’orienter et utiliser les cartes (14 p., topographie surtout, très succinct sur la carte géologique). Suivent 5 chapitres respectivement consacrés aux minéraux et minerais (34 p.), aux roches (37 p.), aux fossiles (53 p.), aux structures (6 p.), aux paysages et formes du relief (8 p.). Le court chapitre suivant (9 p.) intitulé « Un peu de théorie », parle de la Terre (origine, composition, histoire) et de ses mouvements (plaques, chaînes). Enfin, le dernier chapitre donne un aperçu sur la géologie de la France (17 p.) avec cartes simplifiées en noir et blanc.

Les annexes et index (50 p.) comprennent, entre autres, une table des temps géologiques, des clés de détermination des roches sur le terrain, des tableaux de propriétés des minéraux, des substances utiles et des gemmes, et des références bibliographiques, notamment des guides géologiques régionaux s. l. (Masson-Dunod, BRGM, Delachaux et Niestlé, etc.). Enfin, après les index, les légendes des 8 planches en couleur centrales.

Il n’est pas facile à un géologue professionnel de savoir ce qu’un géologue amateur attend réellement d’un guide. Les réponses à cette question sont sûrement très variées. Mon sentiment personnel est que l’auteur, Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) a écrit un guide à cheval entre le guide pour amateurs et le livre scolaire, pour, suivant les chapitres, la fin du secondaire ou le début de l’université. Il y a, bien sûr, beaucoup d’informations utiles et des photos et dessins très clairs. Au géologue amateur de dire si ce guide correspond bien à ses attentes. Souhaitons à cet ouvrage un succès de librairie qui révèlerait l’intérêt d’un large public pour la géologie.

Michel Bornuat