• Le fonds

Auteurs : Jean Dercourt, Jacques Paquet, Pierre Thomas
Editeurs : Dunod
Nombres de page : 534
Prix public : 39 €
Date de parution : 2006


Cette 12ème édition du manuel associe quatre auteurs au lieu de deux (J. Dercourt et J. Paquet) antérieurement, l’objectif étant d’intégrer la Terre dans son contexte planétaire et solaire et de développer les modèles issus de l’étude des dynamiques internes et externes de toutes les enveloppes terrestres. C’est ainsi que, tout naturellement, la Terre est d’abord présentée dans l’univers et que sont abordées les question de temps géologique (et de sa mesure), d’univers – étoiles et planètes et de système solaire.

La seconde partie de l’ouvrage traite de minéralogie et de pétrologie. On y retrouve non seulement des bases de classification des minéraux et des roches, mais également les conditions de genèse et la géodynamique associée. Mais tous les thèmes ne sont pas couverts. Si la minéralogie débute classiquement par une présentation des systèmes cristallins, elle n’aborde ensuite que les silicates et les carbonates, pas les autres familles. En ce qui concerne les roches, après une introduction sur les magmas et les roches magmatiques, sont abordés les basaltes et roches associées, les granites et roches associées et les roches métamorphiques ; les roches sédimentaires sont renvoyées à la 4ème partie consacrée au processus sédimentaire.

La 3ème partie est celle de la géodynamique et les phénomènes sont abordés à différents niveaux : constitution et origine du globe terrestre, continents et océans, tectonique aux différentes échelles, tectonique des plaques et convection mantellique. Le processus sédimentaire, 4ème partie, est abordé par l’érosion (dégradation des continents), avec ses mécanismes et le rôle de l’eau. Les produits de cette dégradation se sédimentent en particulier dans le milieu marin actuel et on en vient naturellement à aborder l’évolution des sédiments aux roches sédimentaires avec la présentation d’une classification sommaire, puis les environnements de dépôt (faciès et bassins sédimentaires).

La 5ème partie est pleinement d’actualité puisqu’elle est consacrée à l’atmosphère, aux climats (actuels et anciens présentés par grande période géologique) et à l’Homme. Sont également abordés les cycles biogéochimiques de l’eau, du carbone et du soufre essentiellement. L’ouvrage se termine par une 6ème partie consacrée à la géologie appliquée (hydrocarbures, mine, eau, géothermie, génie civil).

De ce traité, qui a vocation à couvrir l’ensemble du champ des sciences de la Terre, on retiendra d’abord que l’on a privilégié la présentation d’une géologie active, mettant l’accent sur les processus et la dynamique des phénomènes, beaucoup plus que les classements d’objets géologiques dans leur diversité ; c’est ainsi que la classification des roches sédimentaires, par exemple, se retrouve intégrée au processus sédimentaire. On retiendra aussi le souci de donner une vision moderne des connaissances, sans s’appesantir sur l’évolution des idées ou les héritages du passé. Enfin, on doit remercier les auteurs d’avoir consacré une partie à la géologie appliquée. Bien sûr, le lecteur pourra toujours trouver ici ou là des manques. Pour notre part, nous regrettons qu’il ne soit pas plus fait état du travail que représente la collecte des données sur le terrain et en laboratoire, leur interprétation et leur mise en forme ; faire état des difficultés et de la patience requise, mais aussi de la passion de la découverte et du cheminement patient vers une meilleure compréhension des phénomènes.

Quoiqu’il en soit, un manuel de grande qualité, avec une iconographie abondante (surtout des figures), en deux couleurs seulement, coûts d’impression obligent.

La Rédaction